LUNDI 17 FEVRIER 2014

PARCOURS : SEMNOZ - BENEVENT par CROIX CESSENAZ - Grd ROC

Ce matin je repars sur la boucle du CHALET de BENEVENT et j'espère y arriver. Il est 8h30', le ciel est gris, brumeux, le thermomètre indique environ 5°. Je prévois un retour vers 13H. Je prends une allure moyenne pour rejoindre les TENNIS des MARQUISATS. Me voici au début de l'ascension des TRESOMS  pente à > 25%, puis je passe devant la nouvelle usine d'eau de la ville d'ANNECY. Je prends le chemin des ESPAGNOUX avec une bonne pente puis je file vers la CROIX de CHUGUET. Les agents forestiers ont bien secoué le sentier au début. Je cours et marche à mon rythme. Je passe à la CROIX de CHUGUET je continue l'ascension pour arriver au carrefour de la MONTAGNE.  Le terrain est bien humide et gras par endroits. Encore trois ascensions avant d'arriver au carrefour du CRET. Mon allure est moyenne mais j'avance. Je passe les petites ascensions, les rochers, les racines en faisant attention. J'arrive à la CROIX du CHEF LIEU. Je suis toujours dans les nuages, le brouillard, un temps bien humide. Je passe le secteur des rochers puis j'arrive au carrefour qui mène au sentier du GRAND ROC. Je prends à gauche pour filer sur la CROIX de CESSENAZ. Me voici dans la neige pas trop profonde au début mais craquante. Par contre à partir de la CROIX de CESSENAZ  ce n'est plus pareil, la couche est bien épaisse et il n'y a pas de traces et honnêtement je n'avance plus.  Je file tout droit et dans le brouillard je cherche mon chemin, si bien que je reviens sur mes pas car je ne suis pas sur de ma route. Je mets mes lunettes sur la tête car je ne vois rien. A carrefour de la CROIX  je repars en regardant bien devant moi, ouf me voici sur le sentier mais avec toute cette neige ce n'est pas évident de trouver son chemin.  Je progresse doucement et je constate que l'heure tourne et que je suis bien en retard. Pour rejoindre les pylônes la couche est assez profonde puisque j'enfonce jusqu'aux genoux et cette ascension est usante.  Je traverse et j'enfonce bien, j'arrive au pied du sentier des GARDES. Je prends à droite dans une neige très profonde et je cherche le sentier. Les sapins ont une bonne couche sur leurs branches si bien que de temps en temps ça tombe sur moi et par moment dans le cou. J'avance doucement et péniblement, je dois lever assez haut les jambes à chaque pas. Il a bien neigé dans la nuit de samedi à dimanche et aussi dimanche car samedi je n'avais pas une telle couche. Me voici arrivé au chemin de BENEVENT et ce en 2H20' je suis trop en retard pour continuer et décide de descendre dans la trace réalisée par le passage de promeneurs en raquettes.

DSC00893

DSC00894

DSC00895

DSC00896

Je cours sur un petit rythme et fait attention  de ne pas sortie de la trace sinon je m'enfonce profondément. Je croise un papy marcheur avec des raquettes et nous discutons un peu. Il me dit si les sapins gardent la neige il y aura à nouveau des chutes de neige. Il va sur ses 79 ans. Je continue ma route à la jonction avec le chemin du grand ROC je constate qu'il n'y pas de traces  et comme j'ai galéré samedi alors je continue jusqu'au GR. Sur la GR la neige est moins profonde, je fais attention avec les rochers afin d e ne pas glisser. J'arrive sur le chemin du grand ROC les quelques traces ne sont pas évidentes à emprunter car par moment je tombe dans des trous. Le manteau neigeux devient moins épais au fur et à mesure que je descends. J'arrive au carrefour des SABLES et je prends à droite la traverse pour rejoindre le versant SEVRIER. Je rencontre encore quelques petits secteurs de neige craquante à cette altitude. J'arrive sur le versant SEVRIER. Maintenant c'est de la descente mon rythme est mieux mais sans plus. Je fais attention en passant sur les secteurs délicats. Je passe les rochers puis la CROIX du CHEF LIEU. Je croise deux femmes qui ont une belle foulée. Les quelques descentes se passent bien et j'arrive au carrefour de la montagne. Je continue tout droit pour reprendre le sentier du PERIMETRE. Je croise deux trailers avant de prendre à droite et descendre sur le parking du super PANORAMA. Je continue par le sentier des DAMES, je croise un papy qui court lentement. J'arrive à la maison des MARMOTTES puis je descends par le BELVEDERE pour arriver au LAC. Je termine le long du LAC. J'appelle mon épouse pour lui indiquer ou j'en suis. Comme elle est encore dans le bus je fais une petite boucle jusqu'à l'IMPERIAL si bien que j'arrondi le compteur. La sortie est moyenne dans son ensemble. 

http://www.movescount.com/fr/moves/move26007596#.UwOdOaOInms.email