SAC à DOS SALOMON ADVANCED SKIN S-LAB 12 SET

IMG_8036

IMG_8038

IMG_8039

IMG_8041

IMG_8045

 

Le sac à dos de trail

La sac à dos est indispensable sur la plupart des trails : il permet de transporter une poche à eau, son ravitaillement (voir alimentation, boisson), quelques vêtements pour se protéger en cas de conditions climatiques instables ou se changer lors de longues courses. Le choix d'un bon sac à dos doit tenir compte du volume de rangement, de l'organisation de la charge, du confort de portage, des accessoires et du poids.

Volume

Le volume du sac dépend de la longueur du trail, des conditions climatiques, et donc des vêtements à emporter. Les plus petits sacs font en général 5 litres et permettent d'emporter une poche à eau, du ravitaillement et une veste coupe-vent. Les plus gros sacs font jusqu'à 30 litres, voire 40 litres pour les trails de plusieurs jours en autonomie. 

Organisation

Les sacs de trail sont généralement composés de trois éléments :
• le compartiment pour la poche à eau : il est en général situé contre le dos, l'eau étant l'élément le plus lourd du sac ; elle doit donc être portée le plus près possible du corps afin d'éviter le ballottement et les tensions vers l'arrière ;
• la poche principale : elle contient les vêtements, la couverture de survie et autres accessoires.
• les poches latérales : elles permettent d'avoir accès à son ravitaillement sans retirer le sac.

Accessoires 

Différents accessoires peuvent être utiles, voire indispensables, sur certains trails ou pour certains pratiquants:
• les porte-bâtons : pour accrocher les bâtons de façon efficace et sûre pendant les sections où l'on ne s'en sert pas ;
• l'élastique porte-matériel : pour attacher une veste ou un vêtement supplémentaire à l'extérieur du sac, notamment sur les sacs à petit volume ; il permet également de compresser le sac lorsque celui-ci n'est pas complètement plein ;
• le porte-bidon : en plus de la poche à eau, certains trailers aiment avoir une réserve d'eau supplémentaire sous forme de bidon à la ceinture ou sur la bretelle du sac ;
• la sangle de traction pour le coéquipier : certains sacs proposent un système d'attaches pour ce type de sangle qui permet d'aider son coéquipier dans les moments difficiles.

 

Confort

Le sac de trail doit avoir une forme enveloppante et un dos souple, afin de se positionner au plus près possible du dos. La stabilité finale est assurée par le bon réglage des bretelles, la ceinture et la sangle de poitrine.

 
Poids

Le poids est l'ennemi du trailer : un compromis doit donc être trouvé entre les quatre critères précédents et le poids.

En détail : 

1 - La boisson embarquée :

 

Elle est fonction de plusieurs critères  :

a) quantité minimale imposée par les organisateurs,

   b) fonction des ravitaillements proposés par l'organisation,(estimer le temps nécessaire pour rejoindre le ravito suivant), la quantité d'eau devant être plus importante afin d'éviter la panne sèche.

  c) fonction de vos habitudes de consommation : certains boivent 500ml/h, d'autres 800ml/h .

 

Pour cela il y a différents types de sacs : avec poche à eau, d'autres avec bidons ou les deux.

 

a) bidon : c'est plus facile et apporte un gain de temps pour remplir les bidons par rapport à la poche à eau.  

b) dans une poche à eau, on ne peut mettre qu'un type de produit, il faut choisir entre boisson énergétique ou eau.   Avec des gourdes on peut en utiliser une avec de l'eau et l'autre avec du produit.

            Enfin avec les deux systèmes, on fait comme on veut.

 

A l'heure ou on cherche le produit toujours plus léger (chaussures, veste...) il faut prendre en compte que plus on embarque de liquide, plus on est lourd et plus on charge le dos.

 

3 - L'habillement et l'alimentation :

 

Après avoir fait le choix des supports pour le liquide, il reste à prendre l'alimentation et aussi les habits.

Selon le type de course et sa durée, le matériel à utiliser peut fortement varier selon si c'est un ultra-trail de 100km ou un trail de 50km.

De plus en plus, les organisateurs fournissent une liste avec le matériel qui doit obligatoirement être présent.

 

Matériel obligatoire pour un ULTRA pour une course < le matériel est minimisé :

 

1)     téléphone mobile avec option permettant son utilisation dans les trois pays
        (mettre dans son répertoire les n° sécurité de l’organisation, garder son téléphone allumé, ne        pas masquer son numéro et ne pas oublier de partir avec une batteries chargées)

2)     gobelet personnel 15cl minimum (bidons exclus)

3)     réserve d'eau minimum 1 litre

4)     deux lampes en bon état de marche avec piles de rechange pour chaque lampe

5)     couverture de survie de 1,40m x 2m minimum

6)     sifflet

7)     bande élastique adhésive permettant de faire un bandage ou un straping (mini 100 cm x 6 cm)

8)     réserve alimentaire

9)     veste avec capuche et fabriquée avec une membrane (Gore-Tex ou similaire) imperméable          (minimum conseillé 10 000 Schmerber) et respirante (RET conseillé inférieur à 13) permettant            de supporter le mauvais temps en montagne

10)    pantalon ou collant de course à jambes longues OU combinaison d’un collant et de          chaussettes couvrant entièrement la jambe

11)    vêtement chaud à manches longues (type « seconde couche », coton exclu) d’un poids de          180g au minimum

12)    casquette ou bandana ou équivalent

13)    bonnet

14)    gants chauds et imperméables

15)    sur-pantalon imperméable

 

4 - Le plus dans le sac à l'achat

 

Dans cette partie, il est question de se qui peut être fourni avec le sac ou ajouter à celui-ci. Ces fonctions (couverture de survie, sifflet, porte bâtons...) si elles ne sont généralement pas décisives, peuvent parfois constituer le petit plus qui fera pencher la balance. Certaines marques proposent en outre des options telles que des flasques ou gourdes supplémentaires. .

 

  5- La forme, la morphologie 

 

Malheureusement, après avoir trouvé le sac parfait, il se peut que celui-ci ne vous corresponde finalement pas. En effet il reste un point important : votre morphologie. Certains sacs peuvent de par leur forme, leur longueur, leur type de répartition, vous gêner, vous fatiguer et même vous blesser (par frottement par exemple).Si vous mesurez 1m60 ou 1m85, les sangles de la ceinture et du thorax ne seront pas placées au même niveau. Les problèmes sont souvent rencontrés chez les femmes (petite taille et poitrine). Néanmoins, des constructeurs comme Salomon proposent parfois deux tailles de sacs. Dans ce cas, il n'y a malheureusement qu'à l'usage que l'on peut réellement le savoir.

 

  6- Le budget

 

C'est le dernier point de choix mais non des moindres : c'est votre bourse qui risque au final de guider en partie votre choix.

 

Maintenant pourquoi j'ai retenu le sac SALOMON ADVENCED SKIN S-LAB 12. 

Après avoir eu un sac EIDER bien conçu mais qui n'avait pas de porte bidon sur le devant, je devais faire un peu de gymnastique pour récupérer mon bidon sur le coté. Il avait des avantages, son extension, ses poches sur le devant pour l'alimentation. En forme de gilet,  Il était facile à mettre.   

Puis j'ai trouvé chez NATHAN un sac qui me convenait mieux : un porte bidon sur le devant ainsi qu' une pochette, la poche à eau plus accessible. Je complétais ce sac par une ceinture porte bidon pour les trails longs. Sa capacité était moins grande.

Depuis SALOMON a amélioré ses sacs mais hélas pas les prix. J'ai donc attendu quelque temps avant de me décider. Ce nouveau sac a des plus par rapport à mon ancien sac NATHAN mais a aussi des moins.

Présentation du sac : 

Un sac d'hydratation conçu pour être porté comme un gilet

Le sac Advanced Skin S-Lab 12 Set dernier système d'hydratation Stretch Fil de Salomon a de nombreuses qualités grâce à ses 12 L de rangements, ses nombreux rangements et sa coupe ergonomique P.A.C.E Fit qui permet à ce dernier de s’enrouler parfaitement autour du corps sans entraver la liberté de mouvements du coureur.

C'est l'idéal pour les ultra-trails ou les journées complètes de trail.

De plus, la construction Sensifit vient renforcer cet effet de fit parfait et de stabilité grâce à des matières auto-ajustables : fini les frottements au niveau de la ceinture ventrale et les irritations au niveau de la taille ! Vous ne ressentirez aucun frottement grâce aux bretelles souples Sensifit. En parallèle, le système de réglage léger et facile à utiliser Twin Link a été pensé de manière à supprimer les points de pression sur le sternum et ne pas gêner pas la respiration.Pour un fit précis, celui-ci est proposé en 2 tailles XS/S et M/L: les tailles sont similaires à celles des vêtements traditionnels de course à pied.

Se ravitailler facilement et librement

 

Le système d’hydratation ultra complet se décompose de la manière suivante :

 

- 1 poche à eau isolante de 1,5 L conçue par Hydrapak, en Polyuréthane (conforme aux directives européennes).

- Système plug-n-play, pour détacher facilement le tube de la poche à eau

- Une valve buccale avec système marche/arrêt pour éviter les fuites

- Un tuyau isolant qui passe sous les bras, moins fatiguant et moins gênant pour amener l’eau à votre bouche

 

Désormais, la poche à eau est protégée de la chaleur du dos grâce à une construction isolante et peut se retirer facilement du sac (amovible).

Un stockage illimité

Le compartiment principal dispose d’un volume divisible ce qui vous permet d’ajuster le sac en fonction de votre équipement.

 

La large ouverture latérale à double glissière vous permet de voir facilement tout ce que contient votre sac : un simple coup d’œil suffit pour retrouver vos affaires.

 

La double glissière permet d’ouvrir le sac de haut en bas ou de bas en haut, pour un accès facile à vos affaires.

 

Peu importe votre position, vous trouverez toujours une poche à proximité pour sortir ou glisser des petits objets :

 

- 2 poches latérales compressibles en mesh

- 2 poches latérales zippées qui se fait de l’arrière vers l’avant pour un accès rapide

- 1 poche téléphone portable

- 1 poche poitrine amovible

- 2 poches poitrine

- 1 poche arrière zippée

- 1 poche de sécurité

 

Idéale pour les sorties longues, ce sac à dos pour trail sera également un véritable atout pour la marche nordique grâce à son système ingénieux  et intuitif d’accroche pour les bâtons de marche ou le casque.

 

Pour accrocher vos bâtons, il suffira de passer le bâton dans la sangle supérieure, puis de faire pivoter le bêton dans votre dos et de la repasser dans la sangle inférieure prévue pour le maintenir correctement en place.

 

Pratique, vous pouvez personnaliser votre sac en choisissant de porter à la ceinture une poche zippée ou de fixer aux bretelles un porte-bouteille classique.

 

Afin d’assurer votre sécurité, ce sac est équipé d’un sifflet de survie et d’éléments réflecteurs pour une meilleure visibilité.

 

Composition :

 

- 70D Tassar semi-silicone : matière très légère résistante au déchirement (armure ripstop) est enduite de silicone pour une meilleure résistance aux intempéries

- Power mesh élastique

- Matières à haut pouvoir drainant, sans PVC

 

Dimensions : 43 x 22 x 18 cm

Volume : 12 L

Poids : 530 g

 

Les moins : pour le moment je trouve que l'accroche sur le devant n'est pas facile, quant aux poches zippées sur les cotés ne sont pas trop faciles d'accès.