X-TRAIL COURCHEVEL 2013 

VIDEO aperçu des quelques difficultés du tracé 

http://youtu.be/ex3_S7rC-Y8

http://www.movescount.com/moves/move16749383#.UgCMkMGUfxg.email

 pour passer la carte en IGN quelques clic sur le + et la carte change de type 

 Pour obtenir cette image sur grand écran : a) un clic sur le titre XTRAIL COURCHEVEL - b) une fois sur GPIES un clic la boule bleue en dessous de la carte C) un clic sur grand écran  

 

COUCHEVEL - XTRAIL : 20130804

 

LE VILLAGE LE PRAZ :

Le Praz, anciennement appelé Courchevel 1300 en référence à son altitude de 1300 mètres, est à l'origine un authentique hameau Savoyard qui s'est peu à peu convertit aux sports d'hivers.

Le centre de Courchevel le Praz est composé d'une multitude de ruelles piétonnes. Au détour de chacune d'entre elle de magnifiques « enchevêtrements » de chalets terminent les impasses. Ce patrimoine architectural montagnard peu commun dans une station internationale est à ne pas manquer ! Au Praz, rien n'est fait comme ailleurs. Les galeries commerçantes sont ici de petites coursives slalomant entre les chalets, les « placettes » et leurs fontaines sont entourées de granges transformées en habitation et les bâtiments sont toujours de tailles raisonnables. Un régal pour les yeux ! L'ambiance qui se dégage du village est ainsi très intimiste, avec même une certaine touche de romantisme ! Le village est  bordé d'une impressionnante forêt de sapin aux couleurs changeantes selon la saison.

Site olympique

Autre argument de poids, le petit village du Praz accueille le site de saut à ski des Jeux Olympiques d'Albertville 1992. Composés de 4 tremplins, dont le plus important est un K130 (130 étant la distance moyenne du saut en mètres !), le stade olympique du Praz est l'équipement de saut à ski le plus complet et moderne de France. De quoi en prendre plein les yeux en assistant aux nombreuses compétitions et entraînement qui jalonnent la saison d'hiver.

LE PROFIL du PARCOURS

 

XTRAIL 20130804 PROFIL

 

Après le difficile ARAVISTRAIL qui a eu lieu le 15 JUIN 2013, j'ai retenu ce trail pour la distance, le concentré de difficultés et aussi pour que mon épouse puisse se promener. J'imaginais qu'avec une courte distance de 53km, 4400m D+, 10 cols, 2 sommets, 0% de bitume  que la journée serait longue. J'ai recherché sur le net des résumés ainsi que des photos sur cette course, hélas mes recherches n'ont pas été fructueuses ou si peu.  En cas de mauvais temps l'organisateur avait prévu un itinéraire de repli, surtout après le ravitaillement 3 car la descente du rocher PLASSA avec les dalles, la neige  est dangereuse ainsi que le sentier de CRETE du MONT CHARVET. Ce trail est donc très exigeant avec de nombreux passages techniques, des névés, des dalles, des rochers, des sentiers étroits, des éboulis etc. soit tous les ingrédients.

Ce parcours démarre de COURCHEVEL 1300 ou LE PRAZ au pied des tremplins de sauts à ski. Il est en boucle et  passe sur une bonne partie des sommets de COURCHEVEL. Le départ est à 4h donc de nuit,  ce qui implique de retirer son dossard la veille. J'arrive le samedi en début d'après midi pour retirer mon dossard et je prends l'option de suivi par SMS. Ainsi mon épouse connaitra ma position à chaque ravitaillement qui sont au nombre de 4 "LA LOZE - VIZELLE - PETITE VAL - LA ROSIERE". J'ai retenu une chambre au MERCURE à COURCHEVEL 1800. Compte tenu qu'il y a des trailers le gérant a prévu un petit déjeuner à 2h du matin. Pour rejoindre LE PRAZ il faut environ 0h15'. Une fois en possession de mon dossard je passe sur les stands : ACTIVASPORT je discute avec PERROT Christian (s'entraine avec l'AVOC),  puis c'est autour du stand INOV8 avec la présence de SEAN VANCOURT. Comme il est en grande discussion je le verrai plus tard. DAWA SHERPA anime son stand. Ici ce n'est pas l'ambiance d'une MAXI RACE ou de l'UTMB c'est cool. Une fois ce petit tour je rejoins l'hôtel et je prépare mon équipement pour le lendemain.

Mon sac à dos un SALOMON S-LAB 12 contient : des produits MX3 = barres, repas, énergétique, 2 bidons, une veste imperméable HALGOFS, GSM, GPS GARMIN 910 XT, papiers. Ma tenue est XBONIC, mes chaussures SALOMON  S-LAB XT 6 SOFTGROUND, les bâtons LEKI. En attendant le diner nous allons faire une petite marche puis nous prenons un rafraichissement au salon. Vers 19h nous allons diner, le repas c'est un buffet froid et chaud, c'est correct.  Une table à cote de la notre dine un couple avec deux enfants c'est Arnaud LEJEUNE qui terminera 2ème de l'épreuve. Nous nous attardons pas au diner car je dois me lever vers 1h30'.

Le dimanche vers 1h30', la journée commence. Je prends un petit déjeuner sous forme de crème, ça tient bien au corps. Comme il est prévu un petit déjeuner à 2h, je descends au bar et je fais l'ouverture. Rien n'est prêt, la personne de nuit est un peu perdue pour brancher les équipements.  J'arrive à me faire un thé et je mange quelques biscottes avec de la confiture. Arrive ARNAUD LEJEUNE qui est confronté au même souci. Je retourne dans la chambre pour me préparer. Vers 3h15' je pars pour rejoindre le départ. Dans le hall, SEAN m'aperçois et nous discutons quelques instants. Dehors il ne fait pas froid environ 16° à 1850m. Pas de chance ma voiture est bloquée mais à priori c'est une voiture de l'hôtel. Je retourne à l'accueil afin de trouver la bonne personne. Le gérant arrive et s'excuse tant pour m'avoir bloqué que pour le petit déjeuner qui n'était pas prêt, il m'invite à venir reprendre un café ou un thé. Je le remercie mais je préfère me rendre au départ tranquillement. Lorsque je traverse COURCHEVEL 1650 de nombreux jeunes sortent des night-clubs. J'arrive  au départ, il y a de la place dans la prairie. J'appelle mon épouse pour lui indiquer où se trouve le véhicule. Je termine ma préparation  puis je m'approche du départ. SEAN m'interpelle et nous discutons un peu. Les coureurs arrivent et c'est assez calme. L'organisateur dit quelques mots, nous souhaite une bonne course et précise que la pluie est prévue pour le début d'après midi donc pour ne pas être mouillé c'est à nous de courir plus vite. Nous sommes environ 300.

 Ci-dessous le profil réalisé avec l'outil Course Generator 

XTRAIL COURCHEVEL PROFIL COULEURS 20130804

 Ci-dessous le profil réalisé avec l'outil MyTourBook

 XTRAIL 20130804 GRAPH COURSE

 R1 - 1er secteur : LE PRAZ - LA LOZE - 9,1km - 8.414km - 1053m D+ - 5H42'49" - 1h42'

 Ce R1 nous amène au col de LA LOZE par le sommet des LANCHES soit un dénivelé de 1042m (1265m - 2307m) pour 9km. Il y a 3 replats  et une petite descente pour arriver au col, le sentier est étroit, en lacets  et pentu;

Quelques instants avant le départ des bénévoles allument des torches sur 150m dans la pente abrupte parallèle aux tremplins olympiques que nous allons affronter. Tous les trailers ont allumés leur lampe frontale. A 4h pile le départ est donné, je cours sur 150m puis je marche compte tenu de la pente et je préfère bien optimiser mes forces car la journée sera longue. Tous les trailers sont à la même enseigne, ceux qui essayent de courir sont vite ramenés dans la réalité.  Ce 1km en essouffle plus d'un et oui la pente varie de >20% à 33%. Un petit replat et c'est reparti pour 1km. Arrive un faux plat descendant sur une route forestière sur 2.5km nous quittons la foret du PRAZ pour passer dans la foret du DOS des BRANCHES. Je cours à mon rythme quelques trailers me dépassent mais dès que nous arrivons au pied de la l'ascension des LANCHES je reviens rapidement. L'ascension sur 3km est rapide je suis dans un groupe qui avance bien. Au-dessus de ma tête j'aperçois la lueur des lampes ce qui me permet de voir où j'en suis dans cette montée. Je passe le sommet des LANCHES 2307m, par contre il était difficile de doubler sur ce sentier étroit et abrupte avec des rochers. Je descends correctement jusqu'au col de LA LOZE 2275m (arrivée des télésièges) où nous notre dossard est validé électroniquement. Je suis 94ème - 1053m D+. Le SMS va partir et mon épouse va connaitre ma position. Mon fils de chez lui suit ma progression par internet. Je ne m'arrête à ce 1er ravitaillement. La nuit se termine au loin j'aperçois le lever du jour.

TREMPLINS OLYMPIQUES 

wp_000655

Le départ du 33km pour la pente - 

Après un départ à 4h du matin à la frontale pour le 54km, nous attaquons par une belle montée avant d'aller découvrir les sentiers et les beaux paysages du Parc National de la Vanoise. (je n'ai pas trouvé de photo de nuit)

d_part1

Au lever du soleil, les premiers concurrents du 54 km arrivent au Col de la Loze. Nous pouvons profiter du 1er ravitaillement avec une vue imprenable sur le Mont Blanc.

col_de_la_loze1

R2 2ème secteur : LA LOZE - VIZELLE  -  16.414km (8.000km)  - 1870m  - 7H14'18" - 3h14'

Ce R2 nous amène à LA VIZELLE  par le sommet du ROCHER de la LOZE puis une descente technique sur le lac du golf et une ascension de la SAULIRE.  

Après la validation de mon passage, je profite de la petite descente pour courir sur un rythme plus élevé. Rapidement je prends à gauche et me voici dans l'ascension du ROCHER de LA LOZE environ 800m avec une pente > 30%, le sentier est étroit et sur la fin ce sont des rochers. Le jour se lève, j'éteins ma frontale. J'arrive à dépasser quelques concurrents. Je passe le sommet 2526m en 2h04' et 10,1km. J'aborde la descente en tête d'un petit groupe. La descente sur 2,6km est technique, en lacets, cailloux, ça glisse un peu avant les virages. Au loin j'aperçois le terrain de Golf, l'altiport, l'hôtel MERCURE ainsi que les remontées mécaniques de la Saulire et Vizelle.  Un trailer me double en coupant un virage, je continue sur un bon rythme en bas je viens de faire un 8.5km/h 2044m. Une femme me double c'est une triathlète troyenne et me demande la suivre pour l'ascension. Je m'y refuse car je préfère optimiser mes efforts (à l'arrivée elle est devant moi à 20'). Maintenant j'ai 3.5 km d'ascension pour rejoindre VIZELLE. Tient il commence à pleuvoir, quelques concurrents enfilent leur imperméable. Je préfère attendre que de m'exploser à avoir trop chaud. Le début de cette ascension commence par un chemin plus utilisé par les dameuses avec de gros cailloux puis un peu plus correct mais assez pentu. Peu de coureurs courent. Je continue à mon rythme mais j'avance bien. Il ne pleut plus ouf sauvé. Ce chemin coupe les pistes rouges de ski de la SAULIRE.  J'arrive au sommet et au pointage je suis 76ème - 1871m D+. A ce ravitaillement je fais le plein des bidons : 1 repas + 1 énergétique, je mange quelques fruits secs. Depuis le départ je n'ai pas pu manger car les ascensions sont pentues et les descentes très techniques. Mon bidon repas est très efficace.

ROCHER de la LOZE 2526m 

2526m!! Premier sommet de la journée pour les coureurs du 54km. Après une petite descente technique, nous rejoindrons le 2ème ravitaillement au sommet de la Saulire (2690m) avant de basculer sur le Col du Fruit. (Photo2012  : Dawa Sherpa au sommet du Rocher de la Loze avec le Mont Blanc en arrière plan)

A-4 rocher_loze

COL du FRUIT 

Passage du col du FRUIT 2516m et entrée dans le parc National de la Vanoise. Face au glcier de GEBROULAZ nous descendons dans la vallée tu TUEDA pour rejooindre le refuge du SAUT et le col de CHANROUGE 2531m 

col_du_fruit1

R3 3ème secteur : VISELLE  - PETITE VAL - 31.3km (15.0km)  - 2688m  - 10h16'31"  - 6h15'36" 

Ce R3 nous amène à la PETITE VAL et la grosse difficulté est le col du RATEAU précédé par d'autres cols. Ce tronçon augmente en difficultés, escalade de rochers, passage dans les névés, descentes assez techniques. 

Les 2 secteurs précédents étaient bien corsés mais les 2 suivants sont bien plus costauds. Après ce petit arrêt au ravitaillement, je repars tranquillement par une courte descente environ 500m. Je double quelques concurrents.  Me voici dans l'ascension de la PETITE SAULIRE et sa CRETE pour arriver au col du FRUIT. Les positions sont bien fixées car nous sommes bien séparés. Je double quelques concurrents et dans le passage des rochers quelques uns me repassent car je ne suis pas assez habile sur ce type de passage. La PETITE SAULIRE 2706m -  le col du FRUIT 2516m.  La descente du col du FRUIT est longue de 2km, en lacets, sur un sentier étroit et technique. Les muscles des jambes sont bien sollicités. Je suis seul,  je progresse bien, je reviens sur deux concurrents.   Une fois dans le vallon du FRUIT je trouve que mon rythme diminue, l'altitude affiche 2100m. Je passe le chalet de la PLAGNE puis le refuge du SAUT (en travaux) - 2127m. Au cours de cette traversée je viens de reprendre 4 trailers. Je passe le pont sur  ruisseau de CHANROUGE, j'attaque l'ascension du col de CHANROUGE 2529m puis celui du RATEAU 2688m. Si sur le 1er ça se passe bien le 2ème c'est de l'escalade. Les repères sont des points rouge sur la roche. Il faut être un chamois pour passer ce secteur. Comme je ne suis pas très habile et bien voila je glisse sur un rocher et ce dernier tombe sur ma jambe gauche. 2 trailers me dégagent le rocher, je repars en boitant. Heureusement j'arrive dans la neige, j'en profite pour en mettre sur la totalité de la jambe afin d'éviter un hématome. Dans l'affaire je perds quelques places. Je passe le sommet en 5h43 pour 28.3km. La descente est assez technique sur le LAC du RATEAU et la combe du RATEAU, rochers, névés, sentier chaotique. Je passe le 1er névé sur mes fesses ça va plus vite et ça m'évite de partir en vrille.  En effet le trailer devant moi essaye de garder l'équilibre et finalement il part sur le dos. Encore une petite ascension et dans 300m c'est le ravitaillement à la PETITE VAL 31.4km - 2200m.   Le pointage électronique est réalisé en amont du ravitaillement afin d'éviter toute confusion dans le classement avec le 33km. A ce niveau je suis 78ème - 2688m D+, bon je n'ai pas perdu beaucoup de places. Après avoir fait le plein des bidons : 1 salé - 1 énergétique, je mange quelques fruits secs. 

COL de CHANROUGE 2531m

Nous voici arrivée au Col de Chanrouge, nous découvrons enfin la vallée des avals et notre prochaine ascension sur le col du Rateau!

col_de_chamrouge3

 

COL DU RATEAU 2689m 

 

COL DU RATEAU DSC00642

RATEAU DESCENTE DSC00644

RATEAU LAC DSC00645

RATEAU DESCENTE NEVE DSC00643

A-7 col_du_rateau3

A-6 lac_du_rateau

LAC du RATEAU 

En bas aperçu du LAC ! nous pouvons apercevoir les truites nous encourager au bord du Lac et entendre le son de l'accordéon... le ravito n'est pas loin.

LA PETITE VAL 2235m

petite_val2

 

WAOUUUH!!! Le mot de tous les coureurs du 31 et 54km qui arrivent au ravitaillement de la petite Val. Tout est là, saucisson, jambon, céréales, boissons, gâteau... un vrai self service!!! et en plus une accordéoniste qui mais l'ambiance. LE TOP! Bon ce n'est pas le tout, mais il va falloir continuer la course n'est pas finie. En route pour le Col des Saulces et la crête de Mont Charvet.

 

R4 - 4ème secteur : LA PETITE VAL - LA ROSIERE -  31.3km (15.0km) - 3556 D+ - 10H16'31"-  6H15'36

 

Ce R4 nous amène au LAC de la ROSIERE avec l'ascension du col des SAULCES puis celui du ROCHER de PLASSA avec une descente très délicate et dangereuse.  Puis ascension du col de la GRANDE PIERRE pour continuer sur le sentier de CRETE du MONT CHARVET et de terminer sur la terrible ascension de la DENT DUVILLARD. Pour arriver au LAC c'est une longue descente. .

 

La section qui arrive est très difficile. Je repars tranquillement dans l'ascension du col des SAULCES. Les 2 parcours sont communs sur 1km.   Le soleil chauffe bien fort. Très vite nous prenons à droite dans la pente du col sur un sentier étroit et pentu. Je m'aide de mes bâtons ce qui me permet d'alléger les jambes. Depuis le dernier ravitaillement je suis avec un jeune et nous faisons connaissance, il s'appelle VINCENT et travaille à ANNECY. J'assure le rythme dans l'ascension et de temps en temps je le laisse passer. Nous reprenons quelques coureurs. Cette ascension est difficile mais ce n'est qu'un aperçu de ce qui nous attend. Au col des SAULCES 2456m l'ascension continue sur 1.7km pour arriver au ROCHER PLASSA 2836m. Cette ascension se fait plein soleil et honnêtement je viens de laisser des forces. Nous voici dans la descente  et la ça se corse, me voici tétanisé à la vue des dalles à passer avec la neige. Des concurrents passent le temps de ma réflexion. Les deux guides de haute montagne restent impassibles. Ils me disent de passer sur les dalles sèches et de rester face à la pente.  VINCENT m'attend,   me devance et avance doucement afin de me rassurer. Je viens de perdre du temps sur ce passage d'environ 80m/100m. Ce n'est pas terminé, encore de l'escalade sur les rochers. C'est légèrement plus accessible bien que. Je dois traverser encore des passages avec de la neige pas très rassurant. Enfin sur un terrain plus stable, la descente continue en lacets dans des cailloux, des éboulis. Une femme nous double et nous dépose. Vincent assure la descente qui est assez pénible. Nous voici en bas, maintenant il faut aller chercher le sentier de CRETE du MONT CHARVET par le col de la GRANDE PIERRE sur un bon km. Il fait de plus en plus chaud, nos bidons sont vides, je partage avec VINCENT ce qui me reste dans ma poche à eau. Dans l'ascension nous revenons sur les coureurs qui nous avaient doublés au ROCHER PLASSA. Au sommet nous arrivons sur le sentier de CRETE du MONT CHARVET environ 2km sur un sentier étroit où il ne faut pas faire un faux pas sinon c'est une belle chute. Nous passons le col de la DENT2144m  puis celui du CHAL 2069m. Une bénévole nous indique qu'il nous reste un bon km pour arriver à la DENT DUVILLARD. Mais quel km, c'est de l'escalade à travers les racines d'arbres, les rochers et un soleil brulant. Nous arrivons enfin à la CROIX DUVILLARD. Nous demandons à boire à un bénévole. Pour arriver au ravitaillement du la de la ROSIERE, il y a 5km de descente. La descente est roulante, sentier étroit au début puis devient plus large. Dans cette descente pentue, le pouce de mon pied gauche me fait mal en bout de chaussure. Avec toutes ces escalades, je me suis tapé un rocher et le pouce a pris un bon coup. Dans la descente le pied de VINCENT percute une racine et chute. Je lui récupère ses bâtons, il se relève il n'a rien ouf. Il prend la tête et je n'arrive pas à suivre il va trop vite pour moi. Nous passons deux passages avec un câble très utile en cas de pluie car ces passages sont en dévers. Sur la fin de cette descente VINCENT s'envole. J'arrive au LAC 2' après lui. A ce pointage je suis 90ème mais à priori il y a un mélange avec ceux qui étaient hors délais au pointage de la PETITE VAL  et qui sont arrivés par le parcours du 33km. Le pointage est donc confus. Ce n'est pas grave le classement sera corrigé à l'arrivée. Je me restaure et fait le plein des bidons. VINCENT est parti mettre ses jambes dans le LAC. Je discute avec quelques trailers.

PASSAGE de PLASSA 2760m

Le sommet du trail avec un col de plus à gravir à 2760 m d'altitude dans un paysage grandiose.

 

1095012_501110103307275_81291982_n

1098068_501110026640616_1990283863_n

999089_501110029973949_1979942329_n

1001213_501110059973946_879437857_n

14465_501110036640615_1067974315_n

LA CRETE du MONT CHARVET 

CRETE MONT CHARVET DSC00650

crete_montcharvet3

 

La partie du parcours que nous n'oublierons jamais!. Même Dawa Sherpa est venu spécialement sur cette crête faire des images pour sont film "Les cinq vies de Dachhiri Dawa Sherpa". Nous évoluons dans un paysage lunaire avec les glaciers de la Vanoise sur la droite et le Mont Blanc en face de nous. Nous ne dirons rien de plus sur cet endroit magique... nous vous invitons à venir le découvrir!

COL de la DENT 2140m 

Au Col de la Dent, les coureurs du 31km vont redescendre vers l'arrivée au Praz alors que ceux du 54km vont continuer pour rejoindre du dernier sommet la dent du Villard (2284m).

 

dent_villard2


 
Nous voilà arrivée au trésor, au pied de la Croix, le dernier sommet. Après un dernier coup d'oeil sur le panorama à 360° sur tous les plus beaux sommets, Mont-blanc, Bellecôte, Grand Bec, Grande Casse... nous attaquons la longue descente pour rejoindre l'arrivée. 

DENT DUVILLARD 2284m 

R5 - 5ème secteur : LA ROSIERE - LE PRAZ -  53.751km (7.0km) - 4178m D+ - 14H59'56" - 11H00'00" 

Ce 5ème secteur est le plus facile et le plus court. Il y a quelques petites ascensions et de la descente pour rejoindre LE PRAZ.

Nous repartons avec une foulée moyenne pour moi. VINCENT a retrouvé des forces Nous pouvons gagner entre 2 et 4 places, mais ma foulée n'est plus efficace. VINCENT souhaite  terminer à mes cotés. Ces 6km me semblent longs, mon pied gauche n'arrange rien à chaque foulée. Le papa de VINCENT est venu à notre rencontre. IL court bien mais hélas moi je n'arrive pas  à suivre. Sur une telle piste je devrais courir à plus de 10km/h hélas je stagne à 7/8km/h. Enfin nous voyons la ligne d'arrivée que je passe après 11h de course à la 79ème place et 3ème V3, 52 km (le GPS a tiré une ligne droite après le lac de la ROSIERE) 4178m D+. Je remercie VINCENT de m'avoir soutenu dans le passage difficile du ROCHER de PLASSA et de m'avoir attendu dans les 6 derniers km. Je pense que ce parcours restera dans les mémoires de tous les concurrents tant par la beauté des paysages que pour toutes les difficultés concentrées sur un tel parcours. 

p1010343

 

podium_54_km_2013_courchevel_xt

podiumf_54_km_2013_courchevel_xt